Congrès Miséricorde France
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
jquery slider by WOWSlider.com v7.6

eglise2019-31

Octobre 2019 - Mois missionnaire extraordinaire dans le monde entier


Ce 1er octobre, en la fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, co-patronne des missions, s’ouvre le Mois missionnaire extraordinaire, convoqué il y a deux ans par le Pape François. Son thème 'Baptisés et envoyés: l’Église du Christ en mission dans le monde', souligne que la mission est une responsabilité de tous les baptisés. 

La veille de ce mois missionnaire, le 30 septembre 2019, le Pape François a rencontré, lors d’une Audience, des délégations des Instituts missionnaires de fondation italienne qui avaient demandé cette audience au Saint-Père, ensemble. Voici un extrait des paroles prononcées par le le Pape à propos du missionnaire qui peuvent nourrir, durant ce mois d’octobre, notre prière, notre vie au quotidien, notre mission.

-----------------

Je suis content de vous rencontrer et je vous suis reconnaissant d’avoir demandé cette audience ensemble, en tant qu’Instituts religieux spécifiquement missionnaires, nés en Italie.  Je considère providentiel le fait de nous rencontrer à la veille du Mois missionnaire extraordinaire, parce que cela nous permet de réfléchir ensemble sur la mission et surtout d’invoquer sur elle la grâce de Dieu.

«  Le missionnaire a besoin de la joie de l’Évangile : sans elle, on ne fait pas de mission, on annonce un Évangile qui n’attire pas. Et le noyau de la mission est cet attrait du Christ : il est le seul qui attire. Les hommes et les femmes d’aujourd’hui, en Italie et dans le monde, ont besoin de voir des personnes qui ont dans le cœur la joie du Ressuscité, qui ont été attirées par le Seigneur. Ce témoignage, visible dans le dialogue, dans la charité mutuelle, dans l’accueil et le partage réciproques, dit la beauté de l’Évangile, attire à la joie de croire en Jésus et de s’ancrer à lui. C’est Jésus lui-même qui nous attire. C’est lui ! Que cette joie, cette beauté de l’Évangile trouvent toujours place dans votre cœur, dans vos gestes, dans vos paroles, dans la manière dont vous vivez les relations » 


eglise2019-31

Octobre 2019 - Mois missionnaire extraordinaire dans le monde entier


Ce 1er octobre, en la fête de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, co-patronne des missions, s’ouvre le Mois missionnaire extraordinaire, convoqué il y a deux ans par le Pape François. Son thème 'Baptisés et envoyés: l’Église du Christ en mission dans le monde', souligne que la mission est une responsabilité de tous les baptisés. 

La veille de ce mois missionnaire, le 30 septembre 2019, le Pape François a rencontré, lors d’une Audience, des délégations des Instituts missionnaires de fondation italienne qui avaient demandé cette audience au Saint-Père, ensemble. Voici un extrait des paroles prononcées par le le Pape à propos du missionnaire qui peuvent nourrir, durant ce mois d’octobre, notre prière, notre vie au quotidien, notre mission.

-----------------

Je suis content de vous rencontrer et je vous suis reconnaissant d’avoir demandé cette audience ensemble, en tant qu’Instituts religieux spécifiquement missionnaires, nés en Italie.  Je considère providentiel le fait de nous rencontrer à la veille du Mois missionnaire extraordinaire, parce que cela nous permet de réfléchir ensemble sur la mission et surtout d’invoquer sur elle la grâce de Dieu.

«  Le missionnaire a besoin de la joie de l’Évangile : sans elle, on ne fait pas de mission, on annonce un Évangile qui n’attire pas. Et le noyau de la mission est cet attrait du Christ : il est le seul qui attire. Les hommes et les femmes d’aujourd’hui, en Italie et dans le monde, ont besoin de voir des personnes qui ont dans le cœur la joie du Ressuscité, qui ont été attirées par le Seigneur. Ce témoignage, visible dans le dialogue, dans la charité mutuelle, dans l’accueil et le partage réciproques, dit la beauté de l’Évangile, attire à la joie de croire en Jésus et de s’ancrer à lui. C’est Jésus lui-même qui nous attire. C’est lui ! Que cette joie, cette beauté de l’Évangile trouvent toujours place dans votre cœur, dans vos gestes, dans vos paroles, dans la manière dont vous vivez les relations »