Congrès Miséricorde France
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
  • Congrès Miséricorde France Congrès - Visages de la Miséricorde
jquery slider by WOWSlider.com v7.6
billet2018-9

Les Anges, compagnons de Miséricorde

Mgr Albert-Marie de Monléon, o.p.


Le 30 septembre, nous fêterons Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël, puis le 2 octobre, les Saints Anges Gardiens. Les Anges sont pour les hommes des compagnons de Miséricorde. Découvrons un peu plus ces Amis qui prient pour nous et désirent notre Bien.


Les Anges dans la Révélation biblique


La Bible mentionne les anges, des centaines de fois, nous révélant qu'ils louent sans cesse le Seigneur et instruisent, protègent, conduisent les hommes. 


Ainsi, dans l'histoire du Peuple d'Israël, un ange console Agar, dans le désert (Gn 7,13), et un ange arrête le bras d'Abraham prêt à immoler son fils, Isaac (Gn 22, 1-14).  Une autre fois, un ange aide Loth et sa famille à sortir de la ville de Sodome, qui va être détruite par le feu (Gn 19,1-2).  Jacob, lui, voit en songe des multitudes d'anges monter et descendre l'échelle qui va de la terre au Ciel (Gn 28,12). La Bible mentionne également qu'un ange envoie Gédéon délivrer Israël des Madianites (Juges 6,20-22). C'est également un ange qui réconforte le prophète Elie, lorsqu'il est épuisé par sa marche dans le désert (1 Rois 19, 5-8).


Dans l'Evangile, l'archange Gabriel est le messager de l'Incarnation. Il apparaît à Zacharie lui signifiant qu'avec sa femme Elisabeth, ils  auront bientôt un fils Jean, qui fera revenir de nombreux fils d'Israël vers le Seigneur (Lc 1,11-20). Plus tard, l'Ange Gabriel est envoyé par Dieu, à Nazareth. L'Ange salue la Vierge Marie et lui annonce le Dessein de Dieu sur elle, qui concevra, si elle dit 'oui', le Sauveur du monde (Lc 1,26-38). Un ange instruit aussi en songe Saint Joseph en lui enjoignant de ne pas craindre de prendre Marie, chez lui (Lc 1,20-25). C'est encore un ange qui annonce aux bergers de Bethléem, la naissance du Messie et des multitudes d'anges chantent dans le Ciel 'Gloire à Dieu et paix sur la terre'. Ici, le mot 'eudokia'/miséricorde est présent (Lc 2, 8-17). 


Après la naissance de Jésus, au cours d'un songe, un ange ordonne à Joseph de fuir en Egypte pour protéger la vie de l'Enfant Jésus, car le roi Hérode veut le tuer (Lc 2,13-14), puis de revenir à Nazareth (Lc 2, 22).  Lorsque Jésus va dans le désert, poussé par l'Esprit Saint, avant d'aller proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume, des anges le servent après que le diable ait essayé de le tenter (Lc 4,11). Au moment de son Agonie, avant la Passion, un ange réconforte le Seigneur (Lc 22,43). Cet Ange est comme le signe puissant de la compassion des anges à l'égard de l'humanité souffrante, blessée et du respect porté par les Saints Anges pour Jésus en son humanité.


 Après la Résurrection de Jésus, les anges annoncent cette Résurrection aux saintes femmes, venues de grand matin (Matthieu 28, 1-12 ; Mc 16,5-8 ; Lc 24,4-8).


Jésus, lui-même mentionne à plusieurs reprises les Anges (Jean 1, 51 ; Lc 20,36 ;  Mc 12, 18-27; Matthieu 18, 10) et affirme qu'ils voient sans cesse la Face de Dieu (Mt 18, 1.-5.10).


Dans les Actes des Apôtres, qui retracent la vie de l'Eglise primitive, les anges assistent les Apôtres. Un Ange délivre saint Pierre de la prison d'Hérode (Ac 2,1-11),  un autre fait échapper les Apôtres des mains des Sadducéens (Ac 5,17-42). Un ange conduit le centurion Corneille vers saint Pierre ; ce centurion et toute sa maisonnée demandent le baptême et deviennent chrétiens (Ac 10, 1-48). Un ange envoie aussi le diacre Philippe vers le haut fonctionnaire de la reine d'Ethiopie et Philippe va lui expliquer le sens des Ecritures que ce haut fonctionnaire est en train de lire, puis lui donner le baptême (Ac 8,26-40). 

Enfin, Saint Paul, dans ses lettres adressées aux chrétiens, et saint Jean, dans le livre de l'Apocalypse, évoquent fréquemment les anges et leur mission. 


Les Anges, compagnons de Miséricorde


Bien des saints ont parlé des anges et de leur mission.  Saint Augustin explique que 'Ange' désigne la fonction. D'après ce qu'il est, c'est un esprit (un être spirituel qui a une intelligence, une volonté, mais pas de corps aussi ne le voit-on pas). D'après ce qu'il fait, c'est un ange. Le mot 'ange' vient en effet du mot grec 'angelos' qui veut dire 'messager'.


Saint Basile affirme que 'tout fidèle a à ses côtés un Ange comme protecteur pasteur pour le porter à la vie'. Ainsi, du début de l'existence jusqu'à la mort, la vie humaine est entourée de la garde des bons Anges et de leur intercession' (Catéchisme de l'Eglise catholique n° 334).


Saint Bonaventure souligne que, tout au long de l'histoire, ces esprits célestes agissent pour que les hommes progressent vers le Bien et pour les amener à la perfection (Saint Bonaventure, De Sanctis Angelis, Sermon V).


Saint Thomas, appelé le Docteur Angélique, enseigne que les anges, dès l'instant de leur création, prirent conscience de leur nature parfaite en elle-même, ce qui leur fut une cause de grande joie et de louange du Créateur, mais ils furent appelés par leur Créateur à se détacher de ce bel état pour contempler Dieu face à face dans une éternelle et jubilante extase d'Amour (Ap 5,11), et à vivre dans l'acceptation du dessein de Dieu, du Mystère de Salut,  de l'Incarnation du Verbe de Dieu. Saint Thomas souligne que Lucifer et certains anges refusèrent ce dessein de Dieu, se laissant fascinés par eux-mêmes.  'De la sorte, l'ange pécha en se tournant par son libre arbitre, vers son bien propre, sans l'ordonner à la règle supérieure qu'est la volonté divine  (Sum., Ia, q.63, art. 1, ad. 4). Lucifer et mes mauvais anges, par amour d'eux-mêmes, refusent absolument de servir le dessein de Dieu sur l'homme.


L'homme, lui aussi, est tenté de s'opposer à Dieu, à son dessein de Bonté, de Paix, de Joie, de concorde, en particulier par l'orgueil, l'égoïsme, la jalousie qui le poussent à tuer son prochain et à refuser de louer, prier, servir Dieu. 


La fête des saints Michel, Gabriel et Raphaël et la fête des Anges Gardiens nous donne l'occasion de les prier, de leur demander leur aide, dans notre engagement de suivre Jésus, de servir Dieu et notre prochain, chaque jour.  L'amour que les Saints Anges ont pour Dieu les conduit à vouloir l'adorer, le servir, lui plaire et à se mettre aussi au service de l'homme. Dieu a confié chacun, chacune de nous à un Ange Gardien, nous pouvons compter sur lui, prier et louer avec lui. Ces Anges, compagnons de Miséricorde, qui contemplent sans cesse la Face de Dieu, nous pouvons les prier, lors de la Messe, de nous aider 'à tourner notre cœur vers le Seigneur'. Avec la multitude des Anges et des Séraphins, au moment du Sanctus nous prions et chantons : 'Saint, Saint, Saint est le Seigneur'.


Ces Messagers, nous pouvons les prier de nous aider dans notre désir de Témoigner de la Bonne Nouvelle de la Miséricorde de Dieu, pour chacun quelque soit son passé, son péché...


Ces Anges, pleins de Miséricorde pour nous, nous sommes invités à les prier, les appeler à notre secours, pour qu'ils nous conseillent, nous aident dans les multiples tâches à accomplir, à vivre l'essentiel : la Charité qui ne passe pas. Quand cela va bien, rendons gloire à Dieu, avec eux ; quand c'est plus difficile, demandons-leur de venir à notre aide. Ils nous entraînent à laisser notre cœur se dilater d'amour, d'émerveillement pour la Bonté, la Miséricorde de Dieu, en toutes ses créatures !


billet2018-9

Les Anges, compagnons de Miséricorde

Mgr Albert-Marie de Monléon, o.p.


Le 30 septembre, nous fêterons Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël, puis le 2 octobre, les Saints Anges Gardiens. Les Anges sont pour les hommes des compagnons de Miséricorde. Découvrons un peu plus ces Amis qui prient pour nous et désirent notre Bien.


Les Anges dans la Révélation biblique


La Bible mentionne les anges, des centaines de fois, nous révélant qu'ils louent sans cesse le Seigneur et instruisent, protègent, conduisent les hommes. 


Ainsi, dans l'histoire du Peuple d'Israël, un ange console Agar, dans le désert (Gn 7,13), et un ange arrête le bras d'Abraham prêt à immoler son fils, Isaac (Gn 22, 1-14).  Une autre fois, un ange aide Loth et sa famille à sortir de la ville de Sodome, qui va être détruite par le feu (Gn 19,1-2).  Jacob, lui, voit en songe des multitudes d'anges monter et descendre l'échelle qui va de la terre au Ciel (Gn 28,12). La Bible mentionne également qu'un ange envoie Gédéon délivrer Israël des Madianites (Juges 6,20-22). C'est également un ange qui réconforte le prophète Elie, lorsqu'il est épuisé par sa marche dans le désert (1 Rois 19, 5-8).


Dans l'Evangile, l'archange Gabriel est le messager de l'Incarnation. Il apparaît à Zacharie lui signifiant qu'avec sa femme Elisabeth, ils  auront bientôt un fils Jean, qui fera revenir de nombreux fils d'Israël vers le Seigneur (Lc 1,11-20). Plus tard, l'Ange Gabriel est envoyé par Dieu, à Nazareth. L'Ange salue la Vierge Marie et lui annonce le Dessein de Dieu sur elle, qui concevra, si elle dit 'oui', le Sauveur du monde (Lc 1,26-38). Un ange instruit aussi en songe Saint Joseph en lui enjoignant de ne pas craindre de prendre Marie, chez lui (Lc 1,20-25). C'est encore un ange qui annonce aux bergers de Bethléem, la naissance du Messie et des multitudes d'anges chantent dans le Ciel 'Gloire à Dieu et paix sur la terre'. Ici, le mot 'eudokia'/miséricorde est présent (Lc 2, 8-17). 


Après la naissance de Jésus, au cours d'un songe, un ange ordonne à Joseph de fuir en Egypte pour protéger la vie de l'Enfant Jésus, car le roi Hérode veut le tuer (Lc 2,13-14), puis de revenir à Nazareth (Lc 2, 22).  Lorsque Jésus va dans le désert, poussé par l'Esprit Saint, avant d'aller proclamer la Bonne Nouvelle du Royaume, des anges le servent après que le diable ait essayé de le tenter (Lc 4,11). Au moment de son Agonie, avant la Passion, un ange réconforte le Seigneur (Lc 22,43). Cet Ange est comme le signe puissant de la compassion des anges à l'égard de l'humanité souffrante, blessée et du respect porté par les Saints Anges pour Jésus en son humanité.


 Après la Résurrection de Jésus, les anges annoncent cette Résurrection aux saintes femmes, venues de grand matin (Matthieu 28, 1-12 ; Mc 16,5-8 ; Lc 24,4-8).


Jésus, lui-même mentionne à plusieurs reprises les Anges (Jean 1, 51 ; Lc 20,36 ;  Mc 12, 18-27; Matthieu 18, 10) et affirme qu'ils voient sans cesse la Face de Dieu (Mt 18, 1.-5.10).


Dans les Actes des Apôtres, qui retracent la vie de l'Eglise primitive, les anges assistent les Apôtres. Un Ange délivre saint Pierre de la prison d'Hérode (Ac 2,1-11),  un autre fait échapper les Apôtres des mains des Sadducéens (Ac 5,17-42). Un ange conduit le centurion Corneille vers saint Pierre ; ce centurion et toute sa maisonnée demandent le baptême et deviennent chrétiens (Ac 10, 1-48). Un ange envoie aussi le diacre Philippe vers le haut fonctionnaire de la reine d'Ethiopie et Philippe va lui expliquer le sens des Ecritures que ce haut fonctionnaire est en train de lire, puis lui donner le baptême (Ac 8,26-40). 

Enfin, Saint Paul, dans ses lettres adressées aux chrétiens, et saint Jean, dans le livre de l'Apocalypse, évoquent fréquemment les anges et leur mission. 


Les Anges, compagnons de Miséricorde


Bien des saints ont parlé des anges et de leur mission.  Saint Augustin explique que 'Ange' désigne la fonction. D'après ce qu'il est, c'est un esprit (un être spirituel qui a une intelligence, une volonté, mais pas de corps aussi ne le voit-on pas). D'après ce qu'il fait, c'est un ange. Le mot 'ange' vient en effet du mot grec 'angelos' qui veut dire 'messager'.


Saint Basile affirme que 'tout fidèle a à ses côtés un Ange comme protecteur pasteur pour le porter à la vie'. Ainsi, du début de l'existence jusqu'à la mort, la vie humaine est entourée de la garde des bons Anges et de leur intercession' (Catéchisme de l'Eglise catholique n° 334).


Saint Bonaventure souligne que, tout au long de l'histoire, ces esprits célestes agissent pour que les hommes progressent vers le Bien et pour les amener à la perfection (Saint Bonaventure, De Sanctis Angelis, Sermon V).


Saint Thomas, appelé le Docteur Angélique, enseigne que les anges, dès l'instant de leur création, prirent conscience de leur nature parfaite en elle-même, ce qui leur fut une cause de grande joie et de louange du Créateur, mais ils furent appelés par leur Créateur à se détacher de ce bel état pour contempler Dieu face à face dans une éternelle et jubilante extase d'Amour (Ap 5,11), et à vivre dans l'acceptation du dessein de Dieu, du Mystère de Salut,  de l'Incarnation du Verbe de Dieu. Saint Thomas souligne que Lucifer et certains anges refusèrent ce dessein de Dieu, se laissant fascinés par eux-mêmes.  'De la sorte, l'ange pécha en se tournant par son libre arbitre, vers son bien propre, sans l'ordonner à la règle supérieure qu'est la volonté divine  (Sum., Ia, q.63, art. 1, ad. 4). Lucifer et mes mauvais anges, par amour d'eux-mêmes, refusent absolument de servir le dessein de Dieu sur l'homme.


L'homme, lui aussi, est tenté de s'opposer à Dieu, à son dessein de Bonté, de Paix, de Joie, de concorde, en particulier par l'orgueil, l'égoïsme, la jalousie qui le poussent à tuer son prochain et à refuser de louer, prier, servir Dieu. 


La fête des saints Michel, Gabriel et Raphaël et la fête des Anges Gardiens nous donne l'occasion de les prier, de leur demander leur aide, dans notre engagement de suivre Jésus, de servir Dieu et notre prochain, chaque jour.  L'amour que les Saints Anges ont pour Dieu les conduit à vouloir l'adorer, le servir, lui plaire et à se mettre aussi au service de l'homme. Dieu a confié chacun, chacune de nous à un Ange Gardien, nous pouvons compter sur lui, prier et louer avec lui. Ces Anges, compagnons de Miséricorde, qui contemplent sans cesse la Face de Dieu, nous pouvons les prier, lors de la Messe, de nous aider 'à tourner notre cœur vers le Seigneur'. Avec la multitude des Anges et des Séraphins, au moment du Sanctus nous prions et chantons : 'Saint, Saint, Saint est le Seigneur'.


Ces Messagers, nous pouvons les prier de nous aider dans notre désir de Témoigner de la Bonne Nouvelle de la Miséricorde de Dieu, pour chacun quelque soit son passé, son péché...


Ces Anges, pleins de Miséricorde pour nous, nous sommes invités à les prier, les appeler à notre secours, pour qu'ils nous conseillent, nous aident dans les multiples tâches à accomplir, à vivre l'essentiel : la Charité qui ne passe pas. Quand cela va bien, rendons gloire à Dieu, avec eux ; quand c'est plus difficile, demandons-leur de venir à notre aide. Ils nous entraînent à laisser notre cœur se dilater d'amour, d'émerveillement pour la Bonté, la Miséricorde de Dieu, en toutes ses créatures !